breizh troopers

juin 2016 les pass portes

 PASS’PORTE DU SOLEIL 2016                                     OU LES DOIGTS DANS LA PORTE

IMG_20160624_082942615_HDR.jpg

 Encore un projet d’évasion réalisé après 3 siècles de préparation par 7 breizh-troopers et 2 sympathisants . C’est pour nous le plus grand rassemblement à organiser et surtout de mettre en place une logistique pour ne manquer de rien. Imaginez un rider breizh- trooper qui manquerait de bière ou de câlin!!! Non, ça ne peut exister. Notre troupe rassemblant diverses compétences allant du pâtissier en chef en passant par des ingénieurs en mécanique, un docteur en maintenance électro-mécanique, un distributeur de bière, de chouchen. Bref, on ira au bout du périple avec la réussite.   On bouge avec 2 carrioles qui engloutiront tout nos bikes et nos nommmmbreuxxxx bagages et pièces détachées. Comme si on allait ouvrir un shop à Morzine!! Ca rentre avec un chausse-pied. Départ 5h du matin après avoir ramassé le chef pâtissier au fournil et accroché le wagon de bikes sur le bord de la 4 voies. La France est toujours trop grande quand il s’agit de la traversée. On voyagera avec 32° et grand soleil, ou comment transpirer sans rien faire. 18h14, photo de famille devant le chalet qui nous sert de cabane à Morzine, là où on n’ouvrira pas de shop.
Chalet pour 10 fêtards qui offre la possibilité de se paxer. 
LES BREIZH TROOPERS SONT HEUREUX DE VOUS ANNONCER LE PAX DE SEB AVEC MICK. Le couple accepte les cadeaux de toutes sortes mais préfèrent toutefois la bière. Je vous passe les détails de la visite des pièces mais des lits pour tous, simple, double, clic clac, BZ. Bref, à vous de vous empiler comme vous le voulez. J’ai divorcé de gollum qui dort seul dans un lit double. Je dors désormais seul dans un lit simple mais dans une chambre double. Le couple légitime occupe un lit double car nous avons une rider. Et oui, vive le sexe féminin. Les jeunes paxés dans 2 lits simples. Le web master, seul dans un lit double et 2 jardiniers pour 2 clic-clacs. Ouf tous le monde peut ronfler. Et de ce côté ça va bien. Vendredi c’est pour nous le circuit de la pass-porte. On ne chôme pas pour reconditionner  les bikes et préparer les sacs. Un vrai salon du vtt sur la pelouse. Il est 20H et il fait encore 26° à 900m d’altitude. La bière coule à flot pour faire baisser la température intérieur de nos corps suant à grosse gouttes. Une soirée qui va laisser des traces pour certains!

IMGP1878.JPG

JOUR J:  on récupère les plaques de cadre: 4 partent de Morzine, 5 des Gets. Regroupement aux Gets pour rouler le circuit ensemble. Malgré les pluies d’orage, la surprise viendra du terrain qui est sec à 90%. Ca c’est cool pour les sensations. La particularité de ce trip, c’est de rouler le D- et faire le D+ avec les remontés mécanique, style bétaillère, benne pour troupeaux ou siège à équilibre précaire. T’a pas toujours le choix de voyager avec ton vélo, tu prends une bonne dose de vertige par endroit, tu atterris au sommet avec un comité d’accueil  qui assure la réception de ta bicyclette. Cool cette histoire. Et maintenant on fait quoi? On suit le balisage, on ouvre les yeux et on bouffe de la plaquette. Dans quel ordre siou plait chef? Comme tu le sens mec  parce que c’est sans importance sur le déroulement de la journée. 80 km, en France et en Suisse. Des ravitos copieux comme les montagnards savent en fournir. Du relief, de la neige, un peu de boue ( sinon ce n’est pas normal), des vaches en liberté ,de la chaleur ( mais pas trop) et du SOLEIL. Un cocktail à faire péter l’adrénaline dans les veines. Overdose de tout, pour tous et vu que certains ne connaissaient pas la montagne sous cette angle, le joker c’est une bande de potes pour faire les cons jusqu’au bout. Oh putain…….. C’est parti dans la pente. Chris connait la montagne mais à encore les neurones connectées, notre couple légitime connait la piste alors c’est une balade pour eux, les débutants parfument la montagne avec leurs plaquettes cramées. Tantôt chemin pour 4X4, tantôt piste à vaches puis pistes de MTB balisées bleue ou rouge, on alterne virages sur virages et saut de tables pour dévaler la pente et s’enfoncer plus encore dans une autre vallée qui révèlera d’autres paysages encore enneigées. C’est bon ça. Qui a dit que c’est du vélo pour féniasse? Faut quand même rester sur le bike, actionner les leviers de frein mais pas trop, gérer la tige de selle (pour ceux qui en ont!!!!!), vérifier le balisage, slalomer entre les vaches, actionner la caméra, doubler les attardés (pas mentaux, les autres participants: 2500!). C’est mentalement épuisant. Le pire, c’est les séances photos. Alors là, je pense que les pauses les plus longues furent pour mettre sur la pellicule 9 pékins et les montures. Chacun y allant de son moyen de pris de vue: smartphone, numérique, caméra. « Please, can you take a photograhy with my phone? » A ce rythme on ne finira pas la boucle. MORZINE, Les GETS, les LINDARETS. Premier sérieux ravito à 10H30. Dans les alpages, on verra la préparation de la tartiflette géante: diamètre 2m.x2 Un peu tôt pour une assiette. On se rabat  sur le buffet classique: fromage-charcuteriecafé-bière. Tout pour donner la pêche ou la banane, tu choisis.

IMG_20160624_140258164.jpg

Du monde ici. C’est un peu
le point central avant Châtel où à lieu le salon du vtt cette année. c’est fluide sur la piste, un peu moins pour remonter. mais rarement plus de 15’ d’attente. Prêt? Un tour de catapulte, on est au sommet. Direction Châtel. On roule le bike-park, ses pistes virolo, ses forêts de sapins au sol bien humide et racineux. C’est le pied. Les débutants s’affirment et passent devant. Ca prend de la vitesse et de l’assurance. un sourire permanent sur les visages, les mouches collées sur les dents, la boue sur les masques. Les gladiators ont des tenues de CRS dans les rues de la capitale. C’est du XC habillé en DH sur des vélo all mountain. Putain de dégaine. Mais ici personne ne te voit, pas de ridicule qui tue. Tu sors couvert, ou pas, tu fais un tour en hélico, ou pas, tu te fais mal ou pas. Bref,tu prends ton pied à ton niveau. Pied à terre pour arpenter le salon et ses nouveautés  2017. « Qui veut changer de bike, lève le doigt? » J’en profite pour passer chez Cannondale récupérer une vis de levier de frein. Le SAV en direct comme les pros sur la piste. C’est ça la classe. Se prendre pour un pro et réussir à l’être. N’applaudissez pas trop fort siou plait. Je reste modeste. Comme personne n’a de course à faire, on repart pour passer la frontière et faire un tour par la Suisse. Un peu de chocolat de contrebande. Même balisage, même plaisir, on immortalise les montagnes dans les dites boites vu précédemment.  Pour moi ce sont les mêmes que chez nous. Mais ça fait marcher le commerce. A si, ils ont un truc bien à eux les suisses: les remontés méca sont aussi rapide que leur débit de mots!  Pour le coup, tu fais la sieste en même temps que la remonté. Et là haut, on fait quoi? ben du vélo. Du D- pour retrouver le ravito de Champoussin coincé au fond de nul part. Eton mange quoi? du CHOCOLAT pardi!  Pas trop faim pour le coup car on grignote plus qu’on mange réellement mais la charcute et le fromage sont  au top du poil. C’est pour dire que Mick et gollum et moi même d’ailleurs, on a rien laissé aux autres. Chris encaisse la chaleur a sa façon et ne trouve pas la force pour gloutonner comme nous. Un passage à vide. Et la technique dans tout ça me direz vous? Cool pour tous car c’est un parcours accessible à tous. Après ce passage en Suisse, on la quitte avec un téléphérique qui part du Crosets et qui nous satellise à 22OOm vers le lac vert qui est encore blanc, histoire de voir si la neige est facile à rouler. J’ai vu le résultat. On est pas prêt pour rouler une Méga!!!! par contre, champion du monde de marche à pied.

IMGP1877.JPG

On affiche pas loin de 65 km, et il est temps de replonger dans l’autre vallée pour rejoindre Avoriaz puis Morzine. Le compteur horaire tourne vite et nous savons que rejoindre les Gets va être impossible et puis on s’en fou puisque on n’est pas attendu là-bas. C’est juste que pour finir la boucle , il faut franchir la ligne dans ce bled. La piste à 4X4, le single, la prairie à vaches: tout y passe. La traversée d’Avoriaz: un désert de béton. C’est moche comme un pou sur une queue de cheval!! C’est vous dire qu’on a pas serré les freins pour la photo. Par contre, le single qui marquera le retour à l’écurie fut d’anthologie. On n’a pas pu rouler groupé. Les furieux de devant avaient encore un peu de chocolat suisse dans les cuisses et ont envoyé du pâté ( du Hénaff). Rien à faire des retardataires handicapé ou fatigué. A donf dans le charbon. Pour de bon, sans frein, debout sur les pédales, chacun pour soi et tous pour la bière! Je ferme la marche avec mon pote Mick, voiture balaie, et paf un client le bike sur l’épaule. Florian, l’homme qui va rouler la Méga du glacier: pas une chambre à air de rechange dans le cartable à se mettre sous la roue ! Et oui, il croit au Dieu tubeless. Moi aussi, remarque, mais aussi à son frère tubetype. Dépannage sur la bande d’arrêt d’urgence et retour au chalet pour retrouver le reste de la troop déjà douché, frotté, branl…… . Morzine, fin de journée, encore chaud, la bière est bonne  après plus de 10H de balade dans cette belle contrée des alpes du nord. Que dire: c’était bon, pas trop salé, épicé sans plus. Une putain de journée où chacun s’est fait plaisir quand il avait envi. Bon et après?

IMG_20160624_164847755_HDR.jpg

Samedi: repos. Atelier mécanique. Vidage de bière. La météo est orageuse. On va trainer dans Morzine pour acheter du terrain. La pluie n’est pas loin. On arrive du côté de la gare du téléphérique et les premiers zombies arrivent couleur uniforme. Couleur caca. Pas kaki.    Il pleut en altitude, même qu’ils ont eu de la grêle. Pourri qu’ils sont. L’homme-machine est  méconnaissable. Seul ,les yeux permettent de dire qu’ils sont humain!!!!!! Un terrain breton au pire des conditions. Je vous laisse apprécier.
Pas de chance pour eux. Ca bâche parce que pas de plaisir ou trop dangereux. Je comprends mais il faut des perdants au loto. Et oui. Morzine est trop cher pour nous. Les anglais ont verrouillé les points clés: les shops vtt sont british. Et pas que ça. Font chier ces rosbeefs!  Mais j’ai la solution: british exit: BREXIT!  Et pan, retour à la case départ sans touché 25000. Classe la solution. Non?
Et nous dans tout ça? On revoie les montures  jusqu’à la dernière bille de roulement. Dimanche on roule les pistes de la station des Gets. Station de DH de coupe du monde. Il nous faut bien ça pour user les crampons xxl de nos pneus tubeless ready maxi.mich.vic et vu le niveau de certain qui tartine le pâté, je n’aurai pas misé sur des pistes vertes  pâles. Un 29’ tige basse ou un 27’ tige haute (hein Seb) ou un 150mm féminin en 26’, peu importe, chacun envoie à sa hauteur et le dernier de la chenille, il  apprécie la poussière des furieux qui se la pète en se prenant pour Fabien Barel, champion du monde de DH sur ces pistes il y a quelques années. et oui, replongez dans vos revues. Pour certain, z’étez pas né!!!!! Vous avez les archives pour ça.  On va cadriller la zone toute la matinée. L’arc en ciel y passe. Surtout les bleues et rouges. Le soleil est de retour. Normal on roule. Midi!  Chef, quand est ce qu’on mange? 
Maintenant. Resto au pied des pistes pour commenter les descentes des riders du dimanche. ( c’est dimanche, je précise). Ah, ah!  Comme nous sommes assistés des remontés, la fatigue on connait pas. On remet ça l’après midi. Même pente; même couleur, même piège. Chacun sa dose de virages et retour à Morzine par la partie boisée. Erreur fatale. La boue va pourrir nos montures et nous rappeler  d’où on vient. Seb rentrera par une noire. En fait, personne n’a fait la même piste pour rentrer, mais tout le monde a gouté au barbecue-bière du soir. Pas de coca autorisé ce week end sauf autorisation médicale.  La soirée de fin verra un grand moment: le Seb ne finira pas sa despé disputé à Mick avec qui il dispute la chambre. Je finirai le chouchen avec mon gollum et 3 litres de st Erwan du pays glazik. Chris va mieux et boira une demi bière de Trégunc. La France ne gagnera pas pas l’euro dixit Xavier. Adrien changera ses freins pour descendre moins vite. Anaëlle, ben je sais pas!! Je referme cette page en vous disant tout simplement que les absents ont loupé un bon moment de ride et de levé de coude. La session de rattrapage aura lieu mais faudra pas tarder pour prendre sa place. D’ailleurs, j’ai failli oublier de publier LE SCOOP. A propos de place, Seb a pris la sienne pour le Hellfest 2017 avec comme garde du corps, Chris et Steph. Rien que pour ça, je l’accompagne. Bonnes vacances à ceux qui en prennent, les autres, bon taf.                                                                                          ————————————                                                                                            le 30 juin  2016                                                                                               Bruno (startrek)
 



28/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres