breizh troopers

GHOST ALL MOUNTAIN CHALLENGE 9 et 10 mai 2015 Millau (Aveyron)

 

         Nouveau concept en France, importé des USA, Greg Noce nous propose 2 jours de ride en course mettant en jeu 2 disciplines du vtt : un enduro le samedi  et une poursuite XC le dimanche. Pour le terrain de jeu, c’est Millau et les gorges du Tarn. Que du bon, du beau, du technique.

  Greg noce, c’est le gourou de biivouac et de la shimano epic. Donc, forcément, l’engagement et l’organisation va être soignée.  L’idée de jumeler les 2 disciplines, impose une polyvalence dans la manière de rouler à vtt et de bien choisir sa monture. Mais quand Greg nous annonce que la course va connaitre une saveur pimentée,  c’est que la sauce va vraiment être forte ! Le règlement tombe : du classement du samedi dépendra l’heure du départ de la poursuite le dimanche. En somme, tu prends une pénalité en temps que tu dois remonter  pour gagner des places.  Pas mal le concept.

   Samedi : enduro avec 3 spéciales. ( 5.600 km/ 465 D-, 80 D+, 3.500km, 2.600km)+ liaisons : 46 km / 1600 D+  

   Dimanche : poursuite XC : 29 km, 980 D+, 1050 D-

Voilà les ingrédients pour passer un we de vtt de ouf avec du beau monde en première ligne puisque nos champions Français ont répondu présent. Nous avons croisé quelques beaux palmarès avec : Rémy Absalon, François Bailly Maître, Damien Oton, Alexis Chenevier, Théo Galy, Florian Golay, Jéremy Arnould. Des spécialistes de l’enduro ou du xc marathon, mais tous sur la même piste et ça c’est déjà pas mal de rouler dans leur trace.  Je vais vous conter, à ma manière,  ce moment de vtt qui restera un des plus beaux moments par la convivialité, la gentillesse et le fairplay des pilotes. Puissent, ces quelques lignes, vous donner envie de participer à la 2° édition en 2016.

                                        ----------------------------------------------------------------------------------

 

   D’une pub sur endurotribe est venue l’idée de s’inscrire au GAMC.  Mon frère d’arme, GOLLUM, digère l’idée de faire un combiné à vtt et moi je dis adieu au raid des chemins du soleil fait l’année passée dans le sens Gap-Die et retour  cette année avec une arrivée à Gap. Partie remise en 2017. On suit avec attention les news concernant cette première édition car qui dit nouveauté, dit intérêt ! Dans la ligne de mire, la date des inscriptions. Place limitée à 350. Là, on a fait un podium du 1 ° inscrit. On a dégainé dès la première minute. On ne voulait pas louper l’évènement : voir Millau à vélo !

Après le raid de la transbiking 66 le 1° mars, quelques randos locales et un enduro à Querrien  le we d’avant, l’entraînement  avait été sérieux et la mécanique testée.  On aligne un specialized enduro et un cannondale jekyll en 26’in, tout carbone et réglé au 1/10 de mm, lubrifié  jusqu’ à la dernière bille de roulement inaccessible et chaussé en pneu pas trop large mais capable de nous garder sur la piste. On est  chaud, les sacs s’alignent  au pied de la voiture, c’est : tenue gladiateur pour le samedi et moulebite pour le dimanche ( pensée pour le Seb). Ça en fait du matos pour 2 jours, sans compter les pièces de rechange pour les bikes : presque un magasin de pièces détachées dans le 806 pigeot.  On taille la route le vendredi  dès 5h30 puisque les plaques sont à retirer à Millau avant 19h et le marquage des bikes est à faire également.  Ca sent l’excitation et l’appréhension. On y est : dame GPS nous a bien montré le chemin. Tout est bien rodé : accueil, plaque, puce de chronométrage, marquage des bikes, sac  de sponsors. C’est cool l’ambiance pas prise de tête.  Direction le village de le Rozier, lieu de départ de l’enduro. On y a notre cabane à roulette pour 2 jours.  On est reçu par des Suisses qui gèrent l’endroit depuis 13 ans. Pas plus cool qu’eux : manquait que le pétard de cannabis dans le cendrier.  L’entrée des gorges du Tarn est vraiment dépaysant et déroutant par son relief et sa végétation.  On s’installe.

IMGP1692.JPG

 

 

                       

 

 

On sort l’artillerie lourde et va que l’envi de partir rouler nous prend.  Juste une ptite balade aux champignons comme on aime !!!! Mais c’est qu’on est parti léger sans kamel ni protect. Comme si on allait chercher le pain  à la boulangerie. Oui mais ça n’a pas marché comme ça. On s’est senti pousser des ailes et v’la le duo parti gravir la liaison de la spé 3 et de rouler la spé 3 en reco en mode touriste. N’importe quoi !! J’avais tellement soif que ma langue collait au palais. Le gollum  à la recherche de la trace parfaite tel un hobbit  à la recherche de l’anneau. Complètement ivre de la liberté de rouler qu’on est rentré à la nuit tombante.  Ca la fait. On est chaud pour demain avec le ton de la partition à jouer et le son : c’est du lourd comme un son de  basse dans  un concert de Metallica.

IMGP1675.JPG

LE ROZIER village

Samedi : enduro party ; le brief à lieu quasiment dans notre caravane.  Un meeting de robocops et de xc men pour les consignes  de la journée. Greg Noce et son staff nous ont concocté et offert un copieux programme mais le meilleur.  La reco des spé 2 et 3 était autorisé le vendredi, pas la 1. Comme ça, on était tous en mode découverte sur le plus beau des tracés jamais roulé. Une alternance de sous-bois, de versants découverts, de technique et de roulant. C’est sur la vidéo. Le départ est donné dans l’ordre des plaques toutes les 20’’. Pour dire qu’il ne  fallait pas traîner sur la piste ! Une spéciale de 5.8 km ?  Comment dire ça ?  Explosif ! A donf !  180 de puls sur toute la ligne et l’adrénaline à gros bouillon dans les tuyaux. Je pars avec la plaque 90 et gollum la 98. Donc peu de chance de refaire son retard (ben oui chui le meilleur). J’en oublie de mettre la caméra en route si bien que je filme que 2’ après le départ. https://www.youtube.com/watch?v=PaMmnOQ-qlk

Concentré, je roule propre, précis, pas toujours rapide, mais sans chute,  sans oublier de respirer car apnée interdit sur une telle distance.  Ça roule fort pour certain, le niveau technique est plus élevé que par chez nous. On laisse passer. Nous, on assure les places d’honneur pour le bar. Satisfait en bas de  la spé 1, gollum arrive aussi avec un sourire de hobbit n’ayant pas encore mal tourné ! C’est rassurant et engageant pour la suite. 18’ de chrono pour dévaler le versant et maintenant faut remonter pour aller chercher la spé 2 qui ouvre à 12h. Pas de stress. On part maintenant  pour les spés 2 et 3 quand on veut. La puce de chronométrage fait le reste. Cool le principe. Tu gères les liaisons à ta manière de rouler. Spé2 : attention très technique. Cailloux à gogo et slalom dans la forêt, voir vidéo. https://www.youtube.com/watch?v=d0mlElM4268

Mortel celle-là si tu cadres mal ton cintre entre les arbres ou si tu laisses une pédale trainer. Fallait être vigilant et pointu dans le placement de la roue pour gagner de précieuse seconde. Gollum part devant moi, je laisse 15’’ et j’enclenche le viseur. Plus à l’aise dans les cailloux, il me laisse passer et je fais parler la puissance pour le chrono.   J’ai adoré tout simplement ces 2.6 km. 9’07’’ de ride. Damien Oton qui fait le meilleur 
temps, met 5’31’’.  Sans commentaire !! Le premier master 2 met  6’51’’, là c’est mieux. Vous pouvez le dire. Casse-croute au village de le Rozier.  Les pilotes se retrouvent tous, côtoyant les tops pilotes et préparant la suite de la journée. Au soleil, on refait la matinée. La spé 3 ouvre à 15h. 1h30 pour s’y rendre.  Alternant route, chemin, single technique, l’ascension est magnifique.  Vu qu’on l’avait fait la veille, on a trouvé plus de plaisir pour la rouler et le terrain était plus sec que la veille. Alors, elle pas belle la vie ?  Allez, c’est juste que je veux faire baver ceux de la base arrière.  Beaucoup de riders sont déjà au départ de la spé3, à l’ombre, attendant, quoi ? Ils évacuent le stress. Moi, je m’installe au soleil pour une sieste de 15’. Les vieux, ça fait la sieste après le déjeuner. M’enfin les jeunes aussi, hein gollum qu’elle était bonne ? La suissesse ? Non la sieste ! Oh putain ! T’as la tête où ? C’est vrai qu’elle n’était pas moche mais amoché au genou. Qui part le premier ? Sieur gollum  me laisse ouvreur pour  la spé 3 (3.5 km). Je vais tout donner : on est en mode course et le chrono tourne, impitoyable à toutes remarques et sourd a toutes revendications.  Je ne le reverrai qu’à l’arrivée. J’ai rien laissé du gâteau à mon équipier, juste une bière en terrasse, au soleil.  7’53’’ pour Bailly Maitre, 9’34’’ pour le premier master 2. Je passe en 13’39’’. https://www.youtube.com/watch?v=PRd6uEoSzRY

Pas de quoi figurer  en couverture de bike mag mais j’ai terminé entier, mon hobbit aussi, avec  beaucoup plus d’assurance et de confiance en soi. Mais quel terrain de jeu ils ont là-bas !!!!!!!! C’est plat la Bretagne au final. On a du mérite de figurer dans le milieu du classement. Mon hobbit devenu gollum s’offre la  place 259, je prends la 191 au général. Maintenant, le départ du dimanche va dépendre du retard sur le premier.  On prend une pénalité en temps ce qui donne un départ en décalé de tous les coureurs, plusieurs  dans la même seconde parfois. On découvrira ça le dimanche matin au gymnase de Millau, point de départ  et d’arrivée de la journée.

Le Tarn

Détente le soir avec une marche d’étirement et un peu d’eau pour gollum.

IMGP1664.JPG

Dimanche : Millau comme terrain de jeu. La poursuite XC au programme. Un peu moins de 30 km mais 980m D+ et 1050 D-  et le soleil qui donne fort. On prend connaissance des pénalités : je pars 1h01 après le premier,  gollum 1h27. C’est trop d’écart pour rouler ensemble et on prend la décision de faire le trajet en solo. Le chrono vous dis-je !!! Ça commence par une liaison de près de 6 km et 200 m de D+ pour rejoindre le belvédère du viaduc de Millau, point de départ de la poursuite. Comme échauffement c’est top. On roule pépère car le départ est pour moi à 11h31. En plein déjeuner. Y a vraiment plus de respect.  Arrivée là-haut,  quelle vue sur la vallée du Tarn et le viaduc.  C’est le top pour un point de départ.  L’organisation a fait en sorte que nous puissions voir le départ des tops pilotes et les pentes au pied du viaduc s’y prête parfaitement.  Déboule dans l’ordre à 10h30: Oton, Bailly Maitre, Abasalon,  Galy, Golay, Arnoult.  Le podium verra un autre tiercé car même avec 9’ de retard, Chennevier monte sur le podium ! On voit l’idée du ghost all mountain challenge dans toute sa grandeur. Bon partout, pas qu’excellent dans une seule discipline.  Le temps passe, la pression monte, la chaleur aussi.  J’aurai bien changé la pression par une pression ambrée ce coup-là ! Et puis c’est  l’heure d’en découdre avec le chrono et de rouler ce terrain qui va nous révéler ces multiples facettes : la terre est tantôt rouge, grise, marron, la végétation est tantôt méditerranéenne avec les saveurs du thym sauvage, tantôt montagnarde avec ces odeurs de résineux.  L’organisation nous a offert  un condensé de ce qui se fait de mieux sur le secteur de Millau : on alterne du single technique en devers avant et après la pile n°1 du viaduc  pour échouer sur une succession de virages cassant quasi infranchissable sur le bike. Le ton est donné sur l’engagement de cette poursuite. Bien  vu le choix des genouillères pour nous deux et quelques riders ; la plupart sont moulebite-tarlouze, sac à main dans le dos……………………………… . Dès que le chemin s’élargie,  on voit quelques avions passés à mach 12 ; incroyable mais vrai, je tape une côte style 10% que je négocie de façon propre, slalomant entre les rochers pour modérer le tape cul et là je vois passer une gonzesse, une belle gonzesse,  sur ma gauche, allure ligne droite comme si elle roulait sur une route bitumée !!  Elle survolait les cailloux avec son bike volant. Pas réussi  à faire la même chose.  Je vais changer de sport ou alors c’est le vélo le maillon faible ! Bon avec ça, les km s’affichent sur le GPS mais  à la vitesse d’une tortue croisée limace à fond dans les lignes droites. Tient, un remake de la TV avec une session portage dos d’âne sur un raidard bien piégeux. On n’a pas tout fait sur le bike, c’est vrai pour les montés mais pas pour les descentes, hein gollum, les descentes c’était pleine balle mais pas façon Oton, façon Breton.

 Un régal de précision en sous-bois pour continuer  en single herbeux entre  deux murets de pierres et taper le fond du ravin pour trouver la buvette au 20° km et les encouragements de Greg Noce en personne qui vient soutenir  tout le monde sans exception. Ce n’est pas beau ça, le vtt pour tous, le respect qui va  avec, et la considération de ce que tu fais pour ton sport. Merci pour ce moment qui va t’aider à franchir le reste de la cote car après le ravitaillement, c’était un grand moment de solitude dans la chaleur, la sueur qui coule et que les mouches viennent sucer goulument. Zon pas assez des bouses ?  N’oubliez pas, le chrono tourne et  il faut penser à remonter et doubler  pour refaire son classement général. A ce jeu, je perds au général mais je gagne en master 2. Youpi ! Y a rien à gagner mais la bière est la même pour tous. Le final sera dans la ville avec une succession de ruelles et d’escalier à dévaler pour finir avec un bon coup de cul jusqu’à la ligne d’arrivée.  J’arrive sur les coups de 14h après 2h25 de plaisir et d’effort, la chaleur devenant insupportable car plus de vent pour te rafraîchir. Mon gollum me rejoint quelques minutes après pour les mêmes constatations : que du bon ce terrain mais putain : y a du niveau ici !

Repas, remise des prix ( pas pour nous), podium des vainqueurs ( pas pour nous), juste la satisfaction d’avoir assuré sur les 2 jours, sans casse physique et mécanique et d’avoir encore progressé. Si vous avez quelques jours pour buller, allez voir Millau et ses pistes permanentes, vous ne regretterez pas le dépaysement et  le terrain de jeu. Sinon vous aurez un 2° ghost all mountain challenge en 2016.

 

Bikes:   specialized enduro Carbone 26’

              Cannondale Jekyll Carbone 26’

 

A suivre: 3 vidéos des spés enduro du samedi  sur youtube

  https://www.youtube.com/watch?v=PaMmnOQ-qlk

 https://www.youtube.com/watch?v=d0mlElM4268

https://www.youtube.com/watch?v=PRd6uEoSzRY

                  1 vidéo de la poursuite du dimanche sur youtube

 

 

                                                                                                                                  Le 2 juin 2015

                                                                                                                                                   STARTREK

IMGP1686.JPG



05/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 62 autres membres